La liste des départements français : Et l’histoire

01 – Ain – Bourg-en-bresse

02 – Aisne – Laon

03 – Allier – Moulins

04 – Alpes-de-Haute-Provence – Digne-les-bains

05 – Hautes-alpes – Gap

06 – Alpes-maritimes – Nice

07 – Ardèche – Privas

08 – Ardennes – Charleville-mézières

09 – Ariège – Foix

10 – Aube – Troyes

11 – Aude – Carcassonne

12 – Aveyron – Rodez

13 – Bouches-du-Rhône – Marseille

14 – Calvados – Caen

15 – Cantal – Aurillac

16 – Charente – Angoulême

17 – Charente-maritime – La rochelle

18 – Cher – Bourges

19 – Corrèze – Tulle

2A – Corse-du-sud – Ajaccio

2B – Haute-Corse – Bastia

21 – Côte-d’Or – Dijon

22 – Côtes-d’Armor – Saint-brieuc

23 – Creuse – Guéret

24 – Dordogne – Périgueux

25 – Doubs – Besançon

26 – Drôme – Valence

27 – Eure – Évreux

28 – Eure-et-loir – Chartres

29 – Finistère – Quimper

30 – Gard – Nîmes

31 – Haute-garonne – Toulouse

32 – Gers – Auch

33 – Gironde – Bordeaux

34 – Hérault – Montpellier

35 – Ille-et-vilaine – Rennes

36 – Indre – Châteauroux

37 – Indre-et-loire – Tours

38 – Isère – Grenoble

39 – Jura – Lons-le-saunier

40 – Landes – Mont-de-marsan

41 – Loir-et-cher – Blois

42 – Loire – Saint-étienne

43 – Haute-loire – Le puy-en-velay

44 – Loire-atlantique – Nantes

45 – Loiret – Orléans

46 – Lot – Cahors

47 – Lot-et-garonne – Agen

48 – Lozère – Mende

49 – Maine-et-loire – Angers

50 – Manche – Saint-lô

51 – Marne – Châlons-en-champagne

52 – Haute-marne – Chaumont

53 – Mayenne – Laval

54 – Meurthe-et-moselle – Nancy

55 – Meuse – Bar-le-duc

56 – Morbihan – Vannes

57 – Moselle – Metz

58 – Nièvre – Nevers

59 – Nord – Lille

60 – Oise – Beauvais

61 – Orne – Alençon

62 – Pas-de-calais – Arras

63 – Puy-de-dôme – Clermont-ferrand

64 – Pyrénées-atlantiques – Pau

65 – Hautes-Pyrénées – Tarbes

66 – Pyrénées-orientales – Perpignan

67 – Bas-rhin – Strasbourg

68 – Haut-rhin – Colmar

69 – Rhône – Lyon

70 – Haute-saône – Vesoul

71 – Saône-et-loire – Mâcon

72 – Sarthe – Le mans

73 – Savoie – Chambéry

74 – Haute-savoie – Annecy

75 – Paris – Paris

76 – Seine-maritime – Rouen

77 – Seine-et-marne – Melun

78 – Yvelines – Versailles

79 – Deux-sèvres – Niort

80 – Somme – Amiens

81 – Tarn – Albi

82 – Tarn-et-Garonne – Montauban

83 – Var – Toulon

84 – Vaucluse – Avignon

85 – Vendée – La roche-sur-yon

86 – Vienne – Poitiers

87 – Haute-vienne – Limoges

88 – Vosges – Épinal

89 – Yonne – Auxerre

90 – Territoire de belfort – Belfort

91 – Essonne – Évry

92 – Hauts-de-seine – Nanterre

93 – Seine-Saint-Denis – Bobigny

94 – Val-de-marne – Créteil

A lire  Quel casino en ligne accepte PayPal ?

95 – Val-d’Oise – Cergy Pontoise

971 – Guadeloupe – Basse-terre

972 – Martinique – Fort-de-france

973 – Guyane – Cayenne

974 – La réunion – Saint-denis

976 – Mayotte – Mamoudzou

Les départements Français sont l’un des principaux moyens de division de l’administration territoriale du pays. Ils sont généralement regroupés en régions, qui eux-mêmes sont subdivisés en plusieurs départements. Ces divisions administratives remontent à 1789, lorsque la France a été divisée en 83 départements. Depuis lors, le nombre de départements a varié à plusieurs reprises et ils ont été réorganisés pour correspondre aux réalités géographiques et politiques changeantes. Dans cet article, nous examinerons certaines des principales sources d’inspiration qui ont conduit à la division initiale des départements français et comment leur organisation a évolué au fil du temps.

Le partage de la France en départements: un regard historique

remonte à la Révolution française. A l’époque, la France était divisée en 83 départements par l’Assemblée Nationale lors de la loi du 22 décembre 1789. Ces nouvelles circonscriptions avaient pour but de répondre aux problèmes administratifs qui étaient liés à une France fractionnée en provinces et pays très divers. L’objectif était d’unifier le pays politiquement, religieusement et culturellement. Les départements se sont alors transformés en dynamiques unités administratives où prenaient place des Assemblées Départementales et des préfets bénéficiant d’un certain pouvoir exécutif. Aujourd’hui, le partage de la France est encore basé sur ces divisions initiales avec une quelques exceptions notables, comme la Corse qui forme un seul département.

Découvrez l’origine et les origines des départements français

Les départements français sont des régions administratives divisées en régions distinctes. Cette division de la France date du 18e siècle, lorsque le ministre de l’Intérieur, le comte de Clermont-Tonnerre, a proposé la création d’une nouvelle organisation administrative. La nouvelle carte administrative couvrait toute la France et était composée de 83 divisions, qui plus tard seraient connues sous le nom de départements. Ces départements sont basés sur les provinces anciennes et modernes existantes qui existaient avant la Révolution Française. Les divisions actuelles des départements français sont le résultat d’une longue histoire politique et territoriale qui remonte jusqu’au Moyen Âge. Chaque département a une identité bien distincte et dispose de sa propre assemblée législative locale.

Une histoire complète des départements français

Les départements français sont des divisions administratives qui existent depuis 1790, lorsque la Révolution française a créé le système de gouvernance départemental en France. Ce système a été mis en place pour remplacer les anciennes provinces et régions médiévales, qui étaient divisés selon les limites territoriales des anciens royaumes et seigneuries. La nouvelle structure administrative a été conçue pour favoriser une plus grande égalité entre les citoyens à travers toute la France. Les départements portaient alors des noms d’hommes célèbres de l’histoire de France, et ils ont ensuite été renommés selon le nom de leur principale rivière ou fleuve, en créant ainsi une liste unique et complète des 83 départements français existants aujourd’hui. Ces divisions sont encore utilisées pour classer les différentes régions françaises et fournir un cadre pour la gestion administrative à l’intérieur du pays.

A lire  Ikea, défié par ce meuble télé de Lidl à prix cassé

L’histoire des départements français: Comment la France est devenue ce qu’elle est aujourd’hui?

Avec la Révolution française, la France a connu de profonds changements politiques et juridiques qui ont été mis en place pour créer l’unité territoriale dont elle jouit aujourd’hui. La France est divisée en départements, qui sont des unités administratives et politiques créées en 1790. Les départements sont organisés autour du concept de «  »canton » ». Chaque département est divisé en cantons, qui sont à leur tour subdivisés en communes. La création des départements a permis d’unifier le territoire français et de le rendre plus accessible aux citoyens pour les affaires publiques et commerciales. Cela a favorisé le développement économique du pays et lui a permis de devenir ce qu’il est aujourd’hui.

Comprendre l’origine des départements français: une étude du passé

Les départements français font partie intégrante de la vie politique et administrative de notre pays. Cependant, beaucoup ne savent pas à quoi sont dus leur origine et leur existence. Selon l’histoire, l’origine des départements français remonte à la Révolution française, lorsque le roi Louis XVI décida d’abolir les anciennes provinces et de créer un nouveau système administratif pour unifier le pays. Pour ce faire, il divisa la France métropolitaine en 83 départements qui se subdivisent encore aujourd’hui en arrondissements communaux. La structure administrative des départements est restée essentiellement inchangée depuis ce temps. Les départements servent à la fois de base légale pour les domaines juridiques et politiques ainsi que pour les services publics aux citoyens tels que l’éducation ou les soins médicaux. Ainsi, ces divisions géographiques contribuent grandement à la cohésion nationale et contribuent à maintenir un système stable au sein du pays.

La création des départements français est un exemple de la manière dont l’administration publique a été organisée en France au cours des siècles. La nouvelle division du territoire a permis le développement d’une structure administrative moderne et efficace, constituant ainsi une partie essentielle de l’identité nationale française. Cette organisation a également servi de modèle pour l’organisation administrative dans d’autres pays, ce qui témoigne de sa réussite et de sa contribution à la construction de l’Etat moderne.

« 

Article mis à jour le 30 mai 2023

Fredo