Que risque t-on si on laisse l’agoraphobie nous envahir à l’extrême ?

Vous désirez connaître les conséquences d’une agoraphobie si elle n’est pas traitée ? Nous allons répondre aux questions que vous pouvez vous poser, au travers de cet article. Si vous pensez être agoraphobe, cela vous convaincra peut-être de demander de l’aide. 

agoraphobie extrême

Qu’est-ce que l’agoraphobie ?

Avant tout, sachez que cette phobie survient généralement entre l’âge de 20 ans et 40 ans. Elle peut survenir suite à un épisode traumatique, à type d’agression, d’accident… Parfois, il s’agit d’une accumulation d’événements qui peuvent sembler anodins. Ainsi, les crises peuvent apparaître après l’ajout d’une énième situation, comme un deuil ou un burn out. 

 

L’agoraphobie ne concerne pas uniquement la peur des endroits où il y a une foule, comme dans les supermarchés, les concerts ou les transports en commun bondés lors des périodes de grèves. En effet, la personne peut aussi ressentir une angoisse à l’idée de se retrouver loin de chez elle, car il n’y a qu’à cet endroit qu’elle se sent en sécurité. Le trouble panique peut donc se produire dans un grand espace ouvert à l’extérieur, si elle craint pour sa sécurité ou de ne pas pouvoir s’en sortir. La panique peut aussi être liée aux autres symptômes de la crise, comme les nausées, si la personne craint de ne pas pouvoir se rendre aux toilettes à temps. 

A lire  Pourquoi ne faut-il jamais laver les œufs ?

 

D’autres situations de stress peuvent avoir des similitudes avec l’agoraphobie

  • Dans le syndrome de la cabane, qui peut s’apparenter à l’agoraphobie, la peur de sortir de chez soi est bien présente. Néanmoins, il est question d’une peur sociale, par peur de se confronter aux autres. 

  • En ce qui concerne l’anxiété sociale, il est question d’avoir peur de voir du monde, par peur d’être jugé, observé… 

  • Avec les troubles du stress post-traumatique (TSPT), la personne s’isole pour ne plus être amenée à revivre ce traumatisme ou encore pour éviter que la violence ressentie finisse par s’exprimer à l’extérieur.

Conséquences de l’agoraphobie extrême 

Si le trouble panique lié à l’agoraphobie n’est pas pris en charge, le risque est effectivement de voir ses troubles prendre de l’ampleur. La personne va alors mettre en place de plus en plus de stratagèmes, amenant à un isolement très important. À l’extrême, cela peut donc amener la personne à ne plus vouloir sortir de chez elle du tout. Les courses seront donc faites en ligne et livrées à la maison. Il en sera de même pour les diverses consultations médicales, thérapeutiques… L’agoraphobie extrême peut aussi provoquer une dépression profonde, pouvant amener au suicide. Les conséquences peuvent donc être dramatiques. 

A lire  Économisez gros sur une tondeuse à gazon électrique puissante à moins de 260 euros chez Leroy Merlin !

 

Voilà pourquoi, il est recommandé de consulter votre médecin au plus tôt et de commencer une thérapie, si vous présentez des symptômes. Cela permettra de poser un diagnostic, car nous vous l’avons dit, d’autres troubles présentent des symptômes similaires. Ensuite, les soins amenant à la guérison pourront être mis en place. Généralement, en plus de la psychothérapie, les personnes agoraphobes auront besoin d’une prise médicamenteuse pour gérer les angoisses et la dépression.

Article mis à jour le 30 mai 2023